L’utilisation du marbre dans l’ameublement

Votre commode est couverte d’un beau marbre poli blanc, gris tacheté, vert, bleu ou beige. Cet élément est caractéristique du style et de l’époque du meuble. On pourra reconnaître le Blanc Carrare italien, le Rouge Griotte ou le gris Saint Anne français.

Identifier un marbre permet de situer l’âge et l’époque d’un meuble. En effet, certaines carrières de marbre sont aujourd’hui épuisées, la fabrication d’un meuble ne peut être postérieure à leur date de fermeture.

La qualité d’un marbre dépend de la finesse de sa cristallisation. Plus son grain est fin, plus beau sera le poli.

On identifie un marbre selon sa couleur, son effet cristallin, ses veines plus ou moins grandes, sa composition aux contours nets, flous ou nébuleux.


L’utilisation du marbre dans l’ameublement a une vocation décorative, protectrice et parfois sanitaire. Elle apparaît dès la Renaissance avec les décors à incrustations dans les cabinets de luxe puis se généralise ensuite au XVII ème siècle dans les arts décoratifs sous l’impulsion de Louis XIV avec les embellissements du Château de Versailles.

Les plateaux de marbre couvrent les tables, les commodes, les guéridons, les tables de gibier, les bas d’armoire, les bibliothèques, les encoignures, les secrétaires et les chiffonniers.

Les intérieurs des tables de chevet sont souvent garnis de marbre pour nettoyer facilement l’emplacement du pot de chambre.

La richesse du marbre utilisé dépend de la fréquence d’utilisation du meuble. Un meuble purement décoratif est généralement coûteux. Les dessertes, servantes et tables de nuit sont couvertes de marbre communs gris- noirs et blanc comme le Saint Anne des Pyrénées par exemple.


Les plus beaux marbres sont réservés aux consoles et aux luxueuses commodes.

Louis XV préfère les marbres épais colorés : les brèches d’Alep, le Sarrancolin, les brocatelles, les griottes (rouges foncés).

Sous Louis XVI, le marbre perd ses couleurs pour accompagner l’acajou des meubles aux lignes droites, les ébénistes préfèrent le marbre gris Saint Anne ou le marbre Blanc de Carrare.


Sous Napoléon II, on utilise le marbre de Carrare, le marbre Rouge Royal de Flandres et le Noir Fin Belge essentiellement.

Louis Philippe et Napoléon III remplaceront le noir mais les bords seront taillés en moulure, en doucine ou encore en gorge.

La période Art Déco utilisera souvent le marbre associé au fer forgé, à l’inox, au verre . Il se réchauffe et se sublime lorsqu’il se marie à d’autres matériaux naturels comme le bois ou l’acier.


Le marbre s’adapte à tous les temps et tous les styles.

0 commentaire à “L’utilisation du marbre dans l’ameublement”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire




Retour sur notre site Internet

SEO Do Ingenia