Archives pour février 2010

le feu polarise les regards

Il en est ainsi de mémoire d’homme et cette fascination revit aujourd’hui. Observer les flammes engendre une  ambiance qui détend agréablement et qui simultanément, nous rappelle les merveilleux feux de camp propices à la rencontre.

Depuis toujours, les hommes utilisent le feu de bois pour se réchauffer ou cuisiner. Le feu permettait également d’organiser des veillées ou les rassemblements tout en partageant un bon repas.

C’est à partir du XXII ème siècle que la cheminée décorative apparaît. Un siècle plus tard, cette dernière deviendra un objet de luxe que le milieu bourgeois utilisera plus pour son côté esthétique , que pour son côté pratique.

Il faudra attendre ces dernières années pour que la cheminée redevienne un élément de luxe et d’agrément au sein des habitations.

Aujourd’hui, les cheminées sont des objets de plus en plus désign, des objets d’ornements qui nous permettent d’admirer les flammes, d’en sentir la chaleur tout en polluant de moins en moins.

cheminée

 

Les cheminées doivent être installées dans des pièces aérées et ventilées, afin d’assurer le renouvellement de l’air à l’intérieur des pièces surtout celles qui sont humides. Dans le cas où la pièce dispose du système de ventilation contrôlée ( VMC ), il est impératif d’avoir une arrivée d’air extérieur.

Une cheminée doit être installée conformément aux règles DTU en vigueur, qui prévoit que la distance du foyer ou conduit doit être au minimum de 16 cm par rapport aux matériaux qui ne sont pas classés inflammables. ( MO ).

La fumée dégagée se dépose dans le conduit de la cheminée sous forme de suie et c’est pour cette raison qu’il faut vérifier l’état de propreté du conduit une à deux fois par an, par un professionnel qualifié : le ramoneur.

 

Quel que soit son style, la cheminée est donc une affaire de professionnels.

cheminée moderneplan de cheminée

L’escalier a atteint des sommets dans l’art du trait .

Si de l’Antiquité au haut Moyen Age, l’escalier fut de conception relativement simple; à partir du 15ème siècle, l’escalier se complique dans sa conception mais devient léger et gracieux, spacieux et fonctionnel.

Au 16ème siècle avec la renaissance, on voit apparaître de larges escaliers intérieurs ou extérieurs très ornementés et aériens.

Au 17ème et 18ème siècles, l’escalier devient suspendu, il porte d’un côté du mur et l’autre est porté par un limon. L’imagination des constructeurs n’a plus de limite.

Si au 20ème siècle, l’emploi de la pierre massive a été quelque peu délaissée , la mécanisation et l’arrivée sur le marché de nouveaux marbres et granits a cependant permis de réaliser de très beaux habillages sur des structures en béton armé ou métalliques.

Aujourd’hui, on assiste à un retour à l’essentiel, conjuguant qualité artisannale, technologie et sobriété.

Plus besoin d’habiter un château ou une immense maison pour installer un escalier en pierre ou en marbre . Quelque soit la taille et la décoration de votre maison, l’escalier en pierre convient à tous les usages : relier un sous-sol au rez-de-chaussée, des étages entre eux; et à l’extérieur, il se fondra au jardin en résistant aux intempéries.

 

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

 

  • vous avez déjà l’escalier fait en maçonnerie et nous, nous vous l’habillons en pierre, marbre ou granit.

    escalier en demi-statuaire 

  • nous fabriquons votre escalier sur voûte sarrasine. L’escalier se construit avec des briques platrières creuses et du plâtre. L’assemblage des briques est conçu de façon à ce que l’ensemble soit autoportant. Ensuite, nous l’habillons en pierre, marbre ou granit. Nous attirons toutefois votre attention sur l’importance de s’adresser à des professionnels pour la qualité du résultat car ces escaliers sont dessinés sur ordinateur avant la fabrication; ceci dû à la complexité des calculs, cette démarche est extrêmement précise et délicate.

fabrication escalier sur voute sarrasine 

Quant aux nez de marches, nous pouvons les boucharder pour leur conférer un caractère antidérapant ou bien nous façonnons simplement un bord 1/4 de rond pour plus d’élégance que nous posons à l’envers afin que le pied ne glisse pas avec le bord arrondi.

Quant aux plintes, débitées bien sûr dans le même matériau que l’escalier, elles peuvent être droites tout simplement ou en stylobates. Ce nom désigne les plinthes découpées selon la forme du dessus des marches à la façon des anciens escaliers d’immeubles.

Finalement, les escaliers en marbre sont donc le symbole d’un certain luxe, mais dans les maisons et appartements modestes, ils peuvent donner une couleur originale sans faire tape-à-l’oeil, voire un élément de décoration à part entière.

 




Retour sur notre site Internet

SEO Do Ingenia