Archives pour la catégorie «escalier»

Le Bleu de Savoie : 100 % made in France, exporté dans le monde entier

Ce n’est pas un fromage ! C’est un marbre extrait en Savoie, travaillé dans le Jura et vendu dans le monde entier.

Le Bleu de Savoie est une roche métamorphique, très compacte à grain moyen et de coloris gris bleuté.

L’entreprise Yelmini exploite ce marbre exclusif dont les propriétés techniques en font un matériau idéal pour la construction et la décoration.


Ce marbre cristallin, formé il y a 190 millions d’années, est très lumineux et très apprécié par tous les mondes.

On en trouve au Château de Versailles, il est  également très utilisé dans les hôtels luxueux, les paquebots, dans les projets prestigieux en Europe mais aussi en Asie et  aux Etats Unis.  Ainsi la matière première jurassienne avait servi pour orner l’Empire State Building de New York.

Le Bleu de Savoie contribue également à la restauration de monuments historiques et mobiliers anciens.

On oublie souvent que les marbriers sont des gardiens de traditions ancestrales.

Des ouvriers italiens travaillent dans cette carrière, ce sont les seuls en Europe qui détiennent encore le savoir-faire pour extraire des blocs de marbre. Chaque année, seulement une vingtaine de blocs sont extraits de cette carrière où l’on trouve également des blocs plus foncés.

Ce précieux matériau part ensuite pour la marbrerie à 200 km. 80 % de ce marbre est exporté partout dans le monde.

En France, l’extraction du marbre déclinait depuis les années 50, mais à la grande surprise des exploitants, le marché est reparti grâce à la construction de luxe. Ces derniers mois, plusieurs carrières ont été même rouvertes en Languedoc ou en Ariège.

Quelques caractéristiques techniques du Bleu de Savoie :

masse volumique : 2 720 kg/m3

porosité : 0.2 %

résistance au gel : oui à 240 cycles

Le Bleu de Savoie est un marbre exceptionnel que la Marbrerie Provençale réserve pour des gens exceptionnels.

L’escalier a atteint des sommets dans l’art du trait .

Si de l’Antiquité au haut Moyen Age, l’escalier fut de conception relativement simple; à partir du 15ème siècle, l’escalier se complique dans sa conception mais devient léger et gracieux, spacieux et fonctionnel.

Au 16ème siècle avec la renaissance, on voit apparaître de larges escaliers intérieurs ou extérieurs très ornementés et aériens.

Au 17ème et 18ème siècles, l’escalier devient suspendu, il porte d’un côté du mur et l’autre est porté par un limon. L’imagination des constructeurs n’a plus de limite.

Si au 20ème siècle, l’emploi de la pierre massive a été quelque peu délaissée , la mécanisation et l’arrivée sur le marché de nouveaux marbres et granits a cependant permis de réaliser de très beaux habillages sur des structures en béton armé ou métalliques.

Aujourd’hui, on assiste à un retour à l’essentiel, conjuguant qualité artisannale, technologie et sobriété.

Plus besoin d’habiter un château ou une immense maison pour installer un escalier en pierre ou en marbre . Quelque soit la taille et la décoration de votre maison, l’escalier en pierre convient à tous les usages : relier un sous-sol au rez-de-chaussée, des étages entre eux; et à l’extérieur, il se fondra au jardin en résistant aux intempéries.

 

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

 

  • vous avez déjà l’escalier fait en maçonnerie et nous, nous vous l’habillons en pierre, marbre ou granit.

    escalier en demi-statuaire 

  • nous fabriquons votre escalier sur voûte sarrasine. L’escalier se construit avec des briques platrières creuses et du plâtre. L’assemblage des briques est conçu de façon à ce que l’ensemble soit autoportant. Ensuite, nous l’habillons en pierre, marbre ou granit. Nous attirons toutefois votre attention sur l’importance de s’adresser à des professionnels pour la qualité du résultat car ces escaliers sont dessinés sur ordinateur avant la fabrication; ceci dû à la complexité des calculs, cette démarche est extrêmement précise et délicate.

fabrication escalier sur voute sarrasine 

Quant aux nez de marches, nous pouvons les boucharder pour leur conférer un caractère antidérapant ou bien nous façonnons simplement un bord 1/4 de rond pour plus d’élégance que nous posons à l’envers afin que le pied ne glisse pas avec le bord arrondi.

Quant aux plintes, débitées bien sûr dans le même matériau que l’escalier, elles peuvent être droites tout simplement ou en stylobates. Ce nom désigne les plinthes découpées selon la forme du dessus des marches à la façon des anciens escaliers d’immeubles.

Finalement, les escaliers en marbre sont donc le symbole d’un certain luxe, mais dans les maisons et appartements modestes, ils peuvent donner une couleur originale sans faire tape-à-l’oeil, voire un élément de décoration à part entière.

 

Escalier sur voûte sarazzine

Héritier d’une tradition qui a fait ses preuves, cet escalier tourne sur lui-même avec légèreté. Il est construit à l’avancement et sans échaffaudage.L’origine de la construction des escaliers sur voûte sarrazine trouve vraissemblablement sa source en Espagne et particulièrement en Catalogne ainsi qu’en Afrique du Nord.Ce procédé s’est surtout répandu en France après la seconde guerre mondiale. Il est apporté par les marbriers espagnols immigrés. Les méthodes de construction ont évolué pour s’adapter aux contraintes et exigences d’aujourd’hui.Cette méthode de fabrication diffère de la traditionnelle par l’absence de gabarit et de coffrage. Elle permet donc une grande liberté de forme et de courbure. On y gagne donc en esthétique et en espace. Leur élégance les destine tout particulièrement aux intérieurs de style.

Scellé dans le mur, l’escalier sur voûte sarrazine se construit avec des briques platrières creuse et du plâtre à briqueter à prise rapide. Ce dernier liant permet de l’utiliser au fur et à mesure qu’on le construit.

escalier sur voûte sarrazine

L’assemblage des briques est conçu de façon à ce que l’ensemble soit autoportant, ou tout au moins réclame un minimum de point d’ancrage. Une fois la voûte construite, toutes les formes de marches peuvent être réalisées.

Par contre la répartition et la dimension des marches balancées font l’objet d’un calcul très précis. C’est en effet la difficulté de conception de ce type d’escalier.

A la marbrerie provençale, nous maitrisons ces techniques professionnelles. Et au-delà de la finesse des escaliers sur voûte sarrazine, leur revêtement se prête avantageusement à large diversité de matériaux naturels : pierres, marbres et granits.

escalier sur voûte sarrazine

Ensuite, vous pouvez habiller l’escalier d’une rampe stylisée ou simple, elle donnera le ton à votre pièce.




Retour sur notre site Internet

SEO Do Ingenia